Communauté de communes
Vie quotidienne
Economie
Tourisme
Nos rendez-vous
L'agenda
Informations pratiques
Accès et transports
Nous contacter

 

 
Esclavelles

L'usage veut qu'on prononce Eclavel.

Selon la justification la plus répandue, les habitants d'Esclavelles vont être étonnés d'apprendre que leurs ancêtres étaient peut-être des Slaves, venu d'Europe centrale et orientale.
On y a trouvé, en 1803, des monnaies d'or gauloises. En 1835, on a découvert au Mont-Rémont des médailles, des antiquités dont un vase en terre noire contenant 380 monnaies à l'effigie d'Antonin, de Marc-Aurèle, de Trajan, d'Adrien, de Septime Sévère et dans un autre vase 400 pièces de bronze datant du Haut-Empire. A noter encore, la découverte en 1853 en bordure de la route impériale n° 29 (aujourd'hui R. N. 28) d'une telle quantité de tuiles à rebord qu'on a cru à l'existence d'une briqueterie antique. Et puis en 1864 d'une meule à broyer (une sorte de moulin) au hameau des Hayons.
Tout cela permet de penser qu' Esclavelles fut, dès l'antiquité, un lieu important et actif.

En 1806 il y avait à Esclavelles 587 habitants.
Esclavelles possédait déjà au début du XIX• siècle une école publique tenue par un instituteur. Elle se situait sur la rue qui longe le mur du cimetière. Le gros-œuvre subsiste encore. A cette époque, c'était le maire et le conseil municipal qui recrutaient l'instituteur.

En 1920 la population était de 406 habitants.

En 1929 l'école comptait 67 élèves de 6 à 13 ans. II fallut créer une deuxième classe. En 1938, on créa un service de transport automobile pour les élèves des Hayons qui fut supprimé quelques mois plus tard, faute d’équité entre les habitants de la commune.
En 1947 fut constitué un syndicat d'adduction d'eau, qui fut mis en service en 1952. II compte 7 communes adhérentes: Esclavelles, Massy, Maucomble, Bosc-Mesnil, Bully, Saint-Martin-Osmonville et Quièvrecourt.
Le centre d'Esclavelles a vu fermer son dernier commerce, une épicerie, en 1984.

Le territoire de la commune est drainé par 3 rivières parallèles: le Sorengs, la Vintlane, le Radegueule. Deux lui servent de frontière naturelle. Il est animé par 2 grands axes routiers, la R.N. 28 et la D 915 qui se croisent au carrefour des Hayons, point névralgique de la commune, connu de tous les automobilistes normands, parisiens et nordistes. C'est que son centre très pittoresque, vit paisiblement loin des regards, sur le penchant d'une colline, desservi seulement par un étroit chemin rural. C'est un village typiquement brayon.

Nombre d’habitants : 393
Nom des habitants : Esclavellois(es)
Superficie de la commune : 979 ha

Principales fêtes et manifestations annuelles

. 1er dimanche de juillet: foire à tout
. 8 mai: Commémorations
. 14 juillet: Commémorations
. 11 novembre: Commémorations
Scolaire
Directeur : Melle Héloïse GANAYE
Enseignants : Melle Héloïse GANAYE et Mme MOUGEOT Isabelle
Numéro de téléphone : 02.35.94.10.96
Nom du regroupement : SIVOS de la Forêt d’Eawy
Responsable du regroupement : M. BASILE Hubert
Communes rattachés : Esclavelles, Les Ventes St Rémy et Pommeréval
Numéro de téléphone du regroupement : 02.35.93.01.87 (permanence le lundi 10h00-12h00); Fax : 02.35.94.47.38
Garderie : 7H30-9H00 et 16H00-18H30 (responsable : SIVOS d'Eawy)

Informations culturelles et touristiques

L'Eglise
Une belle petite église, en bon état. Elle domine le centre du village. Ses plus anciens éléments doivent remonter au Xllème siècle. Elle a subi de nombreuses retouches notamment au XVllle siècle. Ses murs sont en briques anciennes cuites au bois, en silex, en pierre et en brique du XIXe siècle.
Le porche roman qui porte des plaques funéraires est la partie la plus récente ainsi que le prouvent les matériaux.

L'ancien Presbytère
Le presbytère d'Esclavelles fut longtemps le beau manoir qui se trouve au pied de la butte. II a été édifié en 1712. Il témoigne de la richesse de la paroisse à cette époque.

L'ancienne demeure seigneuriale
La terre d'Esclavelles fut soumise à la féodalité. Le site s'y prêtait. Les sieurs d'Esclavelles sont cités dans de nombreuses seigneuries. Ce qu'il en reste aujourd'hui, c'est un modeste château datant de la Renaissance (XVIe siècle).

Les Hayons
Ce hameau qui est en fait un ensemble de hameaux a pesé lourd dans l’histoire d'Esclavelles car il en a toujours été le centre vital à cause du relief, de la nature du sol, du carrefour routier, du voisinage de la forêt qui ajoutait à son activité.

Les associations


Club des Epis d’Argent
Président: M. METAIS Michel
02.35.93.07.84

Club des Anciens Combattants
Président: Mr VIELLE Jacques
02.35.93.14.73


Syndicats intercommunaux

Electrification
SIERG BLN

Bassins versants
Syndicat du Bassin Versant de la Béthune
Syndicat du Bassin Versant de la Varenne

Eau
Syndicat de la Varenne et de la Béthune


L'agenda


 

 


25/09/17 |  Bray-Eawy ©  | Infos légales  | Plan du site | Votre avis nous intéresse